Explication de texte : La culture en mouvement - Marc Augé

Publié le 8 Novembre 2012

Fiche de lecture

art street7

 

Comme des élèves ont trouvé le texte de Marc Augé difficile à comprendre, je vous propose donc une fiche de questions pour faciliter la compréhension du texte.

 


La culture en mouvement

Marc Augé

 

 

 

Thème du texte : la culture

Question posée par le texte : Comment se constitue notre appartenance ou notre identité  culturelle  ?

 

La Thèse  ou l’idée générale du texte répond à cette question  (une phrase) :

 

 La structure du texte : les étapes du raisonnement constituent le plan du texte

 

• Tout d’abord il est important de cerner ce que l’auteur désigne ici par culture.

 

 

 • Le texte distingue deux conceptions de la culture :

 

 

 

Conception 1

Conception 2

 

 

 

 

caractéristiques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Quelle conception réfute l’auteur ?   

 

- Quelle conception défend-il ?    

 

 

 

● Comment Marc Augé définit-il « autrui » dans ce texte ? Est-ce simplement un autre individu ?

 

Par conséquent lorsque Marc Augé écrit que la culture se construit dans le rapport à autrui, que veut-il dire ? (on applique ici la définition d’autrui proposée dans le texte)

 

● Si la culture constitutive de l’identité d’un individu  était liée aux seules caractéristiques personnelles d’un individu ( « élitisme individuel » - expression qui indique la supériorité de l’individu sur le groupe) et ne devait donc rien à autrui, alors la notion d’appartenance culturelle n’aurait plus de sens. Pourquoi ?

 

● Suffit-il d’appartenir à un groupe ou de vivre à un endroit donné pour avoir une identité culturelle  (ce que Marc Augé appelle la « culture par imprégnation » ou la culture « empreinte » ) ? Pourquoi ?

 

● Pour Marc Augé, l’appartenance culturelle est-elle un « état figé » ou un « processus dynamique » ? Pourquoi ?

 

● Pour certains notre identité culturelle se fait par imprégnation et est déterminée dès notre naissance par notre appartenance à un groupe donné (ce que Marc Augé appelle le « spontanéisme culturel »). Même si nous savons aujourd’hui que la constitution de notre identité culturelle n’a rien de spontané et résulte de mécanismes complexes, pourquoi certains continuent-ils d’utiliser cette conception, dans quel but ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Aline Louangvannasy

Publié dans #explications de texte

Commenter cet article